Vous vous êtes certainement posés la question en lisant la notice de vos panneaux solaires : quelle est la différence entre le W et le Wc ? Voici une brève explication, sans trop rentrer dans les détails techniques.

Qu’est-ce qu’une puissance électrique ?

Tous les appareils électriques que l’on utilise aujourd’hui demandent de la puissance. Celle-ci est plus ou moins élevée selon l’utilisation. Par exemple, le robot mixeur est moins puissant qu’un grille-pain car sa puissance électrique est prévue pour mixer et pas plus, tandis que le grille-pain chauffe pour atteindre une certaine température et doit la maintenir. On peut lire sur le robot mixeur 200W et sur le grille-pain 800W. La puissance électrique consommée par le grille-pain est donc supérieure à celle consommée par le mixeur.

Les ampoules, les moteurs etc… sont souvent choisis pour leur puissance, faible ou élevée, en fonction de l’utilisation qu’on leur attribue. Par exemple, le choix entre deux ampoules à incandescence se fait suivant la puissance (la moins puissante éclaire moins). Cependant, entre une ampoule à incandescence de 100W et une ampoule à LED de faible puissance fournissant le même éclairage, celle à LED consommera moins d’énergie.
Pour plus de détails et notamment sur la différence entre la puissance et l’énergie, voir notre article.

Qu’en est-il des panneaux photovoltaïques ?

Les panneaux solaires sont quant à eux différents. Ils produisent de l’énergie, mais dépendent de la source principale qui est le Soleil dont l’éclairement est variable.
Comment peut-on alors comparer deux panneaux solaires entre eux si la puissance qu’ils produisent dépend d’une source variable, comme le Soleil ?
Un constructeur réalisant ses tests en Afrique pourrait donc, en théorie, afficher un panneau qui semble plus performant que celui réalisant ses tests en Islande. Comment s’en sortir dans ce cas ?
C’est là qu’intervient la puissance crête. Elle permet d’exprimer la puissance d’un panneau dans des conditions contrôlées. Ainsi les deux panneaux deviennent comparables du fait que la puissance de chacun a été testée dans les mêmes conditions.
Une surface photovoltaïque d’un watt crête (WC ou WP en anglais pour watt peak) peut donc fournir un watt dans des conditions contrôlées telles que :

  • Une irradiation (illumination) de 1000W/m²
  • Une température des panneaux de 25 °C
  • Des conditions simulant celles d’un rayonnement solaire traversant 1,5 fois l’épaisseur de la couche atmosphérique. Le rayonnement arrive ensuite avec une inclinaison de 45° à travers un ciel parfaitement dégagé.

En pratique, la puissance délivrée par un module photovoltaïque dépend de l’énergie solaire reçue. Celle-ci dépend du jour, de l’heure, de la météo, de l’orientation, de la température des panneaux et de son rendement. Prenons un exemple : un panneau photovoltaïque d’un mètre carré est éclairé par un rayonnement de 1000W, et on considère que la puissance en sortie est de 200W. Une bonne partie n’a pas été utilisée. On dit alors que le panneau possède un rendement de 20% (il vient du rapport 200/1000). Dans ces conditions d’éclairement, le panneau ne pourra produire que 200W mais en pratique, l’éclairement peut être relativement important et en conséquence le panneau pourra produire plus ou moins d’énergie. Le watt crête n’est donc qu’un repère permettant de comparer deux panneaux photovoltaïque testés dans des conditions identiques.

________________________________

Auteur : TALEBMOUSTAPH Cheikhna
Crédit icones : flaticon – freepik